Accéder au menu

Moustache Football Club, réflexion et analyse sur l'actualité du football.

STATS : Le taux de remplissage de la Ligue 1

STATS : Le taux de remplissage de la Ligue 1

A l'heure où la France du football commence à se passionner pour la construction de nouveaux stades pour accueillir l'Euro 2016, le Moustache Football Club s'interroge de son côté sur l'état des lieux des stades en France et de leurs occupations. Enceintes sportives, certes, mais pas jusqu'aux yeux...

A l'heure où la France du football commence à se passionner pour la construction de nouveaux stades pour accueillir l'Euro 2016, le Moustache Football Club s'interroge de son côté sur l'état des lieux des stades en France et de leurs occupations. Enceintes sportives, certes, mais pas jusqu'aux yeux...


UNE LIGUE 1 QUI ATTIRE MOINS DE SPECTATEURS QUE LA DEUXIEME DIVISION ANGLAISE...



 

Les chiffres ne mentent pas : parmi les 5 principaux championnats européens, la France affiche encore un retard considérable. On compte près de 2 fois plus de spectacteurs dans les tribunes en Allemagne qu'en France. Pire, alors que l'Angleterre et l'Allemagne affichent des stades pleins comme des oeufs (90% de taux de remplissage), la Ligue 1 écoule un peu plus de 2 places sur 3. Une statistique qui permet de mieux comprendre pourquoi le "modèle allemand" est récurrent dans  la bouche des dirigeants du football français...

La France ne semble cependant pas être la moins bien lotie. Les stades en Italie ne sont même pas à moitié plein, la faute à de vieilles enceintes gigantesques (certaines datent de la coupe du monde italienne dans les années 30, 10 enceintes comptent plus de 40 000 places). La Liga compte un taux de remplissage de 71.7%, assez proche de celui du championnat français, preuve en est que compétitivité et attraction des supporters ne sont pas forcément liées monsieur Aulas !

 

Quoiqu'il en soit, il est effarant de constater que le championnat de Ligue 1 attire moins de spectacteurs que la Npower Championship anglaise (l'équivalent de la L2) et un peu plus de spectateurs...que celui d'Eredivisie néerlandais (343 000 spectateurs cumulés en moyenne) alors que le pays ne compte que 16 millions d'habitants, soit un bassin de population 4.5 fois moins important qu'au sein de l'hexagone...


UNE PLACE SUR TROIS RESTE VIDE LES SOIRS DE LIGUE 1

Terrible constat que celui-ci : On ne compte en France que 3 clubs capables d'attirer plus de 30 000 spectateurs : Marseille, Lyon et Lens. L'on pourrait également compter le Paris Saint-Germain si ce dernier ne souffrait pas cette année du boycott d'une partie de ses supporters. En moyenne, une place sur trois reste vide un soir de Ligue 1...

 


En rouge, un taux de remplissage sous la moyenne de la Ligue 1 (68.6%), en vert, un taux supérieur

 

La fréquentation des stades peut s'expliquer par les résultats de l'équipe résidente : L'exemple de Lille (même si il est assez particulier car la ville, parmi les plus grandes de France, ne compte qu'un stade "provisoire" de 18 000 places) est assez éloquent, le taux de remplissage du Stadium Nord est le plus élevé de Ligue 1 cette année, cela gràce aux bons résultats du LOSC, l'indice a pris 7 points par rapport à l'année précédente. A l'inverse, Nice, Auxerre, Sochaux ou Arles-Avignon peinent à remplir la moitié de leur stade et payent certainement la mauvaise saison de leur équipe.

Le public Brestois, certainement heureux de la bonne saison relative de son onze et de son retour en Ligue 1 affiche un taux de remplissage très satisfaisant. Monaco, quant à lui, fut en état de mort clinique, tant sur le terrain que dans ses tribunes : 2 places sur 3 ne sont pas vendues les soirs de match et l'on peut craindre le pire avec la descente en Ligue 2.

Enfin, il est intéressant de constater les résultats assez médiocres de Toulouse et de Montpellier dont les enceintes réussissent à vendre une place sur deux en moyenne. Ces deux stades, qui ont bénéficié d'importants travaux au cours de la Coupe du Monde 1998 n'arrivent pas à fidéliser leur public. Deux cas d'écoles qu'il serait intéressant d'étudier lorsqu'on nous assène qu'une rénovation de stade permet d'attirer de nouveaux spectateurs.



EURO 2016 : QUELLE LEGITIMITE POUR TOULOUSE ET NICE ?


Après la nomination des 9 stades qui accueilleront l'Euro 2016 [voir notre article ici] , l'on peut s'interroger sur la légitimité du recours qu'a décidé la ville de Toulouse, puisque le stade n'a pas été retenu pour accueillir la compétition. Si l'absence de Saint-Etienne apparaît plus difficile à expliquer, les statistiques de remplissage du Stadium Toulousain font froid dans le dos : 8e affluence du championnat avec 19 000 spectateurs de moyenne, son taux de remplissage n'affiche qu'une place sur deux occupées les soirs de match, soit la 17e place au classement de cet indice...Pire, comme souligné dans le paragraphe précédent, Toulouse a déjà eu l'honneur d'accueillir la coupe du monde 1998 et de voir son stade rénové. "L'effet WC98" n'a pas eu les résultats escomptés puisqu'après avoir profité de la victoire française, le public de la Garonne est retourné dans sa torpeur.

Un constat identique que l'on peut faire à Nice, la ville accueillera l'Euro 2016 dans une enceinte flambant neuf (composé en partie de bois, espérons que cette indiquation ne reste que figurée...) Avec 35 000 places, l'Olympic Nice Stadium sera l'enceinte la plus exigue pour accueillir les équipes de tout le continent. L'affluence est parmi les plus faibles de l'hexagone et ne voit affluer en moyenne que 8 000 spectateurs les soirs de match. Même constat pour le taux de remplissage puisqu'il est proche de celui de son rival, l'AS Monaco. Si un nouveau stade permet d'attirer de nouveaux curieux, on s'interroge sur la possiblité de trouver 27 000 nouveaux fans...




LA FRANCE EST-ELLE VRAIMENT UNE TERRE DE FOOTBALL ?

A l'heure où l'on polémique sur l'attribution des Coupes du Monde au Qatar et en Russie, fustigeant que ces pays ne sont pas "naturellement" des terres historiques du football, nous sommes en droit de nous interroger sur la désignation de la France pour l'Euro 2016 : Comment ce pays, qui compte 2.2 millions de licenciés n'est-il pas capable d'attirer plus de spectateurs dans ses stades alors que ces derniers sont plus petits que ceux des autres championnats européens? Comment également justifier d'importants travaux pour l'Euro 2016 et l'agrandissement de certaines enceintes alors que ces dernières peinent à attirer des spectateurs toutes les deux semaines?

Il y'a eu un effet "coupe du monde 98" au lendemain de la victoire de Bleus, mais le soufflet est vite retombé. Les dirigeants avancent les effets de la crise économique sur le pouvoir d'achat des supporters. Pour ma part, je suis convaincu que la France a un problème avec ce sport. Il n'y a qu'à voir le désamour de son équipe nationale, sa mise au pilori au lendemain de la Coupe du Monde 2010, la comparaison systématique avec les valeurs du Rugby où le snobisme de l'intelligentsia à son égard.

Restons tout de même positif car oui la France est un pays de football. Mais pas de CE football  qui se veut avant tout spectacle et qui est rongé par les exigences financières et économiques. Le football reste une pratique sportive dans l'hexagone qui ne semble pas forcément conduire au supportérisme. L'importance que conserve à nos yeux la Coupe de France est un autre exemple de cette volonté d'un football équilibré, où les ponts entre amateurisme et professionnalisme ne sont pas rompus.

Une conception du football universaliste et méritocratique, comme l'avaient souhaité Jules Rimet et Delaunay. Une conception aujourd'hui en danger par une poignée de dirigeants qui pense que l'élitisme est la clef pour le développement de l'ensemble de ce sport.



 
commentez cet article
Chargement
C'est "marrant" de noter que les 4 taux de remplissage les moins forts occupent 4 des 5 dernières places au classement... Seul Lens fait (malheureusement) défaut à la règle...

Après je trouve qu'il faut juste prendre en compte dans l'analyse par rapport aux championnats étrangers que l'Italie doit aussi sa baisse de fréquentation à des problèmes de violence. Les stades sont une cause mais s'il n'y a personne dans le stade Olympique, ce n'est pas par manque de ferveur et en Espagne, tu dois avoir deux stades à 70 000 spectateurs qui remontent largement la moyenne nationale et dans ces deux stades, on ne peut pas dire que la compétitivité fasse défaut !

En tout cas toujours intéressant d'avoir ce genre de chiffres.
Arthur Michel
25 Février 2011
Merci pour ton commentaire Adrien!

Tu as raison de souligner que la politique mise en place en Italie a eu une influence sur l'afflux de supporters en Italie. Le livre vert du supporterisme souligne d'ailleurs que c'est le contre-exemple parfait que la France ne doit pas suivre : 100% repressif, 0% preventif.

Alors, en Espagne, les chiffres sont les suivants :


Real Madrid 70833 88.2%
Athletic Bilbao 33675 84.2%
FC Barcelona 82038 83.1%
Sporting Gijon 20625 79.7%
Villarreal 17051 77.5%
Racing 17363 75.5%
Real Sociedad 24181 75.1%
Malaga 21347 73.7%
Valencia 39176 71.2%
Espanyol 28646 70.7%
Osasuna 15519 70.5%
FC Sevilla 32961 67.8%
Hércules 19909 66.4%
Zaragoza 22653 65.5%
Atletico Madrid 40243 64.9%
Almeria 12541 58.8%
Getafe 10076 56.9%
Levante 13000 50.9%
Mallorca 11233 48.5%
Deportivo 16636 48.1%

Globalement, on retrouve somme toute la même répartition entre stades bien remplis et stades vides. Ils bénéficient par contre d'enceintes plus grandes qu'en France Barcelone (98000), Madrid (80000) Atletico Madrid (62000), Valence (55000), 3 autres entre 40 et 50000.


Guillaume
31 Mai 2011
Bonjour,

Je viens de découvrir vos stats que je trouve très intéressante, ou puis je trouver les mêmes stats avec les chiffres de 38 journée.

Car je fais un mémoire sur le thème des stades français et j'aborde cette question d'affluence entre france et le reste de l'europe.

Merci
Arthur Michel
01 Juin 2011
Bonjour Guillaume, au bas des graphiques que j'ai moi-même réalisé, tu trouveras la source de l'info :

France : www.lfp.fr
Europe : www.soccerstats.fr

Je dois bientôt faire un bilan pour l'année, n'hésite pas à revenir d'ici à la semaine prochaine :)
Christophe
03 Juin 2011
Concernant Paris ca n'est pas qu'un problème de boycott des supporters.

L'affluence baisse déjà depuis 2 saisons (on était à 40000 spectateurs en moyenne en 2008-2009 - soit 83,9% d'affluence ! - et 35000 la saison dernière).

Même si le plan sécurité est en grande partie la cause cette année, ca n'explique pas la baisse d'affluence de la saison dernière.
Il y a plein de raisons possibles : l'augmentation du prix des places, la qualité du spectacle, les incidents entre kops...
Arthur Michel
03 Juin 2011
@Christophe :

Sur l'année dernière (enfin la saison 2009-2010), il y'a eu des huis clos suite à la mort du mec de Boulogne non ? Cela peut expliquer cette baisse déjà ressentie, bien avant les résultats de cette saison.

On peut rajouter la crise et l'augmentation du prix des places oui.

Après, ces chiffres sont à prendre avec précaution. L'affluence délivrée par les clubs les soirs de matchs prennent en compte les abonnements + vente à la billetterie.

Tu prends l'exemple de Lens, 21000 spectateurs sont assurés chaque soir, puisque ça correspond au nombre d'abonnés, cela même si ils ne se déplacent pas.